Naïve

Naïveté de croire que rien ne se passe quand on s’aveugle volontairement

No stress

I’m waiting for my CDI

O0O0o0

 

La dame de nage

« J’ai gardé de l’amour [...], l’amour de l’inconnu à défricher avec la peur au ventre comme une jouissance »

 

Bernard Giraudeau

Spleen

Plus on place la barre haut, plus le risque d’être déçue augmentent.

Comment faire? Revoir nos exigences à la baisse avec les gens où ne plus se fier aux gens justement ?

Moins on s’attache moins on est déçu…

J’aurais aimé n’avoir a versé qu’une seule larme, et pourtant plusieurs ont coulées.

Sentiment étonnant d’être mal dans ma vie…mes amis sont loins, mes relations amoureuses sont de somptueux échecs, ma vie professionnelle est incertaine….

Je n’ai pas le sentiment d’avoir été à un moment de ma vie « détachée », j’ai toujours été anxieuse, soucieuse du temps et des gens qui passent…. toujours super exigeante…et je le suis de plus en plus le temps passant. …avec les gens et avec moi même. Peut être pas tout à fait intégré que la perfection ne faisait pas partie de ce monde….que je ne plairais pas à tout le monde…

Par moment j’ai ce sentiment atroce de passer à côté des choses, de raté un bout de ma vie…de m’être trompé de voix.

Pourtant j’adore ce que je fais, j’adore mes amis.

Mais je déteste profondément être malade, me faire piquer pour aller bien, vivre avec ça au dessus de la tête, cette épée de Damoclès qui menace de tomber et de me transporter dans une violente crise pas méritée…avoir peur de devoir m’arrêter en cours de route et de décevoir….

Je déteste profondément ne pas maîtriser les relations humaines totalement, être à la mercie des sentiments des autres / de l’autre…pouvoir être abandonnée du jour au lendemain, abandonner du jour au lendemain….perdre le fil…s’éloigner….être décue et décevoir….

Perdre pieds….

J’ai le spleen, de la vie qui passe….

 Peur aussi, de l’avenir, de la crise, de l’incertitude grandissante qui règne…de cette génération désenchantée dont je fais partie….peur ne pas y arriver, de ne pas m’accomplir…de ne jamais trouver L’Homme, de ne jamais construire, fonder, créer…De passer ma vie a creuser mon désespoir sans réellement avancer.
Je voudrais avoir la confiance en moi que je laisse transparaître….

« Une petite fille qui espère que le meilleur de chacun va ressortir…Une petite fille qui a envie de croire que l’être humain peut faire de belles choses. Je suis exigeante avec les gens et avec moi même également.

On apprend avec le temps a laissé ses failles se faire entrevoir…j’en suis persuadée. On abandonne ses barrières au profit de relations plus saines et pérennes…et a laissé nos vieilles casseroles s’entrechoquer dans la case « passé » de notre histoire personnelle.

Un jour où l’autre on finit par  se trouver…. il paraît que le destin fait joliment les choses…. »Extrait d’un mail écrit aujourd’hui

« C’est un état d’intense plénitude, indépendant de toute substance alcoolisée ou presque. Un moment où malgré la conscience de finitude, on ne peut s’empêcher d’imaginer l’infini. Un état quasi dramatique où l’on ne sait pas si on va survivre à la fin de cet état, au retour à la normale. On ne sait plus qu’on a aimé avant et qu’on pourra aimer ensuite, on sait juste qu’on aime tout, partout, avec la facilité d’Hélène et les garçons (c’est vous dire..). On est juste niais à en mourir mais qu’importe, on pense que c’est ça, le tournant de notre vie, le changement qu’on attendait. C’était la délivrance de l’insignifiant, du malsain, du non-sens. L’improbable sensation de compter vraiment. Le temps d’une heure, d’une semaine, d’un mois, plus? Le temps d’être meurtris et hâtivement, de recommencer » Linositol

 

22 années

Dans deux jours j’ai 23 ans, il paraît que chaque année, il faut faire un bilan. Pour ne pas déroger à la règle allons-y.

 

J’ai passé pas mal de temps avec quelqu’un,  j’ai déménagé à Lorient, je suis rentrée chez ma mère…

J’ai retrouvé un vieux pote de lycée : Winnie, mon gros nounours, comme au premier jour…

Mon Crohn s’est classé en rémission

On a infirmé l’hypothèse d’une deuxième pathologie

Louna a fait ses premiers pas

Des amitiés se sont renforcées

J’ai croisé la route de gens « énormes », j’ai fait des rencontres formidables

J’ai décroché mon premier CDI comme commerciale, j’ai posé ma première vraie démission

J’ai adoré faire une formation de web designeuse

Je me suis lancée dans un projet d’écrire un livre avec un « intarissable »

J’ai eu la sensation de repartir sur des bases « saines et adultes » avec Lui….J’essaye de pérenniser la relation.

Ma vie d’adulte a commencé

J’ai eu mon premier vrai salaire…

J’ai grandi et murie

J’ai perdu un bout de ma naïveté.

 

Ce qu’on pourrait me souhaiter pour ma 23ème année : un CDI professionnel et amoureux, des amitiés toujours aussi fortes, un Crohn toujours au repos, la publication de notre livre et des rencontres toujours aussi majestueuses… en bref, un épanouissement au sommet.

A vous tous qui me suivez.

 

Je suis passée du brouillon au croquis, comme ça, juste parce que mes convictions sont des forces inébranlables.

 

 

 

Les chansons ont l’histoire qu’on leur donne

Les 5 chansons qui me ressemblent le plus, avec pour chanson bonus my favorite one, ma chanson préférée du monde.

Très difficile de choisir …

1. J’irais au bout de mes rêves – Jean Jacques Goldman

Cette chanson résume bien mon état d’esprit.

Image de prévisualisation YouTube

2- One – U2 et Mary J.Blige

Elle me fait systématiquement à Thomas. Cette chanson est la nôtre. Nous l’avions écouté en boucle en allant à Caën un week end. Depuis, chaque fois que l’un de nous l’entend il envoie un sms à l’autre…Et les paroles sont magnifiques « L’amour est un temple, L’amour est la loi divine, Tu me demandes d’entrer, Mais ensuite tu me fais ramper ».

Image de prévisualisation YouTube

 

3. Résiste – France Gall

Image de prévisualisation YouTube

Et tout France Gall et Michel Berger en général en fait… Mais cette chanson particulièrement…..

Souvenirs de vieux fous rires avec une très bonne amie au collège…

4. Paper Weight – Joshua Radin

Image de prévisualisation YouTube

C’est la chanson qui me détend…

5. Petite Marie – Francis Cabrel

Image de prévisualisation YouTube

Cette chanson a des airs de mon enfance….

 

Et pour conclure, « mes » chansons du moment…

6. Right Here – Brandy

 impossible de mettre la vidéo, il faut cliquer ;)

7. T’es belle – Volo

Image de prévisualisation YouTube

Une magnifique déclaration….

Je m’arrête là, j’ai la musique en permanence. Impossible de choisir.

 

Je passe le relais à Fred , Poppy et Loreilei

 

 

Dire et penser…penser à le dire et dire ce que l’on pense….

Y’a des fois où je me dis que je devrais te dire les choses et d’autres où j’ai envie mais où je n’y arrives pas.

Vas savoir pourquoi….La gorge serrée je me dis « allez vas y, tu vas y arriver » et ou je reste bloquée.

Peut-être que finalement ces choses là c’est pas comme le vélo : on oublie comment on fait pour les formuler. Je sais même pas si un jour on a sû. 

Et pourtant je me dis que si je ne te les dis pas, je le regretterais forcément.

 

 

Sagan….

« Je ne sais pas vraiment pourquoi on écrit, je crois qu’on écrit pour trois ou quatre personnes qu’on aime et qui vous croient forte et qui ne savent pas que d’un mot ils peuvent vous mettre à terre… » 

 

 

 

Eux-Ils-Elles

Quand je parle des [eux], je me dis que j’ai une chance véritable  de les avoirs.

« Il est à mes yeux, un miroir sur la vie que je pourrais avoir , 

 

Y en a toujours un pour rattraper l’autre quand il monte un peu trop près du soleil »

Il y a ceux dont la connaissance s’est faite au lycée, d’autres en BTS, ceux dont la connaissance s’est faite au hasard, au détour d’une discussion improbable lors d’une soirée, à l’occasion d’une coupe de champagne sur un comptoir, ceux qui sont arrivés dans ma vie  sans que je m’y attende et sans que je les vois s’y faire une place.

A errer dans nos vies comme on erre dans Paris…

Refaire le monde sans raisons particulières, juste pour échanger nos rêves et nos envies

S’appitoyer sur nos vies qui ne prennent pas toujours le sens qu’on espérait

S’interroger sur l’amour qui passe

Sur l’innocence déraisonnable qu’on aimerait voir prospérer au fond de nos coeurs parfois meurtris

Sur tout ce qui fait qu’on est ensemble, pour le meilleur et pour le pire, pour partager nos haines et nos moments de bonheurs, nos interrogations et nos certitudes, sur tout ce qui fait qu’on a besoin les uns des autres…

I miss you all.

Those of you who live too far…and Those of you who live beside of me.

Need you and love you all it’s possible to me.

Tout est une question …

‘Suffit juste de lire entre les lignes…

S’tu te plante de lignes, c’est mal barré, l’interprétation va être faussée…

C’était comment avant déjà ???

 TOUT EST UNE QUESTION DE CAILLOUX QUE L’ON SEME

1234


amaterasu |
ys28 |
Butterfly season |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c'est ma vie
| Valedictory Elegy
| A Hole In The World